Image by FlamingText.com 

Gratien Gélinas

 

Né en 1909, Gratien Gélinas étudie aux HEC à Montréal. Il se consacre uniquement au théâtre à partir de 1937, puis crée son personnage de Fridolin en 1938 et écrit plusieurs numéros qu’il présentera jusqu’en 1946. En 1948, Tit-Coq, sa première pièce, est présentée au Monument national en 1948 et connaît un grand succès : au cours de sa carrière, la pièce sera jouée plus de 600 fois. Elle sera adaptée au cinéma en 1952. En 1956, il participe au Stratford Shakespeare Festival (Ontario). Il y joue le rôle du Dr. Caius, dans The Merry Wives of Windsor et celui de Charles VI dans Henri V, avec Christopher Plummer.

Après avoir acheté l'immeuble de l'ancien Théâtre Gayety à Jean Grimaldi en 1956, Gratien Gélinas le rénove et inaugure la Comédie-Canadienne en 1958. Il souhaitait par ce geste fonder un théâtre qui se donnerait comme mission première de contribuer, par la création d'œuvres canadiennes-françaises, à l'établissement d'une identité nationale dans les arts de la scène.

Sa deuxième pièce, Bousille et les justes, est jouée plus de 700 fois partout dans le monde. Par la suite, il apparaît dans plusieurs films et téléséries, tels Les tisserands du pouvoir (sur l’exode des Canadiens français en Nouvelle-Angleterre.

Il reçoit plusieurs prix et récompenses tout au long de sa carrière, et des doctorats honorifiques. Atteint de la maladie d’Alzheimer, il meurt en 1999.

Considéré comme le père de la dramaturgie québécoise, Gratien Gélinas a su écrire des pièces originales mettant en scène des personnages vrais et proches de la réalité : précurseur du joual, utilisant donc le langage des gens du peuple, il s'est attaqué avec humour aux travers de la société québécoise du milieu du XXe siècle tout en dénonçant préjugés et hypocrisies.

 

    




Cool Text: Logo and Graphics Generator