Image by FlamingText.com 

Pierre Laviolette (1794-1854)

Professeur, seigneur, poète et journaliste, né le 4 mars 1794 à Boucherville, Laviolette compose de petits drames pour écoliers et des articles en prose, parmi lesquels s’insèrent quelques critiques littéraires. Il se révèle avant tout un habile versificateur de style pseudo-classique. L’une de ses chansons figurait au traité des belles-lettres du petit séminaire de Montréal. Ses couplets O Nicolet qu’embellit la nature sont ceux que ses contemporains ont le plus retenus. Effleuré par le romantisme social, il croit à la mission de l’écrivain, mais il cache son identité sous divers pseudonymes, tels X, Le Frondeur et ***. Une cinquantaine de pièces, surtout poétiques, ont été repérées, lesquelles permettent de dégager sa pensée sur les préoccupations de son temps. On les retrouve, entre autres, dans l’Ami du peuple, de l’ordre et des lois, les Mélanges religieux, la Minerve et le Répertoire national. (Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Web).

 

 

James Huston, Le Répertoire national ou Recueil de littérature canadienne, Montréal, Imprimerie de Lovell et Gibson,  1848, p. 229-230.

 

 




Cool Text: Logo and Graphics Generator