Image by FlamingText.com 

Napoléon Legendre (1841-1907)

Napoléon Legendre naît à Nicolet en 1841. Fonctionnaire provincial pendant plus de trente ans, il fait du journalisme en amateur à peu près toute sa vie. Ses poèmes sont proches de la vie quotidienne et s'apparentent parfois à des réflexions sociales.

 

CHEZ LE PAUVRE EN HIVER

 

L'humble logis n'a qu'une pièce;

Et les murs sales, dégarnis,

Offrent au regard la tristesse

Et le désordre des vieux nids.

 

Par les ouvertures mal closes

Entre le vent glacé du soir;

On croit voir de lugubres choses

Au fond de l'âtre froid et noir.

 

Sur sa couchette nue et dure,

Dans un coin, le père souffrant,

Cache la douleur qu'il endure

Avec un sourire navrant.

 

Plus loin, deux enfants au front pâle

Dorment, les bras entrelacés;

Leur souffle siffle comme un râle,

Et leurs petits pieds sont glacés.

 

Sous la lampe fumeuse et basse,

La mère, seule, pour nourrir

La famille, quoique bien lasse,

Force son aiguille à courir.

 

Elle a, pendant cette journée,

Travaillé sans compter son temps;

Sa tâche n'est pas terminée,

Il faut encore peiner longtemps.

 

Hélas ! plus de pain dans la huche,

Et les remèdes coûtent cher:

Voici que la dernière bûche

Est éteinte depuis hier.

 

Songeant à toutes ces misères,

Elle voit l'espoir qui s'enfuit,

Et ses larmes coulent, amères,

Dans le silence de la nuit.

 

Les perce-neige, Québec, Typographie de C. Darveau, 1886.




Cool Text: Logo and Graphics Generator