Image by FlamingText.com 

Louise-Amélie Panet (1789-1862)

Artiste : William Von Moll Berczy

Bibliothèque et Archives Canada

 

Louise-Amélie Panet est sans aucun doute la première poétesse du Québec. Elle n'a jamais publié ses vers. Le poème manuscrit compte 1101 vers décasyllabiques et une chanson traditionnelle de 60 vers. Dans l'extrait qui suit, un aïeul raconte comment il a survécu dans la forêt autrefois alors qu'il s'était égaré.

 

 

Quelques traits particuliers

Aux Saisons du Bas Canada

Et aux moeurs De l'habitant de ses Campagnes

Il y a quelques quarante ans

Mis en vers

(extrait)

 

Je fus perdu vingt jours, vingt jours entiers,

Ah, je croyois qu'ils seroient mes derniers.

Car de la faim j'endurai la torture;

Qu'el désespoir en fremit la nature !

Fauves et gibier, ainsi Dieu le voulu,

Ruisseaux, Étangs tout avoit disparu.

Viens, disois-je, eau, dans mon gozier aride:

Je la révois, coulant froide et limpide !

Ma langue est bois, mon estomac rongé

Les jours s'en vont et je n'ai pas mangé ! -

Que vois je donc, enfoui dans la poussière ?

Un grand trésor, je l'arrache a la terre.

C'est un oiseau mort déja bien longtems,

Avec fureur je le porte a mes dents.

Mille fourmis, pour s'y nourrir le fouille,

Proie, o ma vie ! ah, non rien ne te souille !

 

Texte édité par Roger Le Moine, Ottawa, Les Éditions David, 2000. Précédé d'une chronologie et d'une présentation.

 

 

CHANSON-IMITATION. 1812

 

1

Te faut-il chasser de nos coeurs

Amour, amour douce folie ?

Te faut-il chasser de nos coeurs

Toi qui embellis la vie ?

 

2

Te faut-il chasser de nos coeurs

Amour frénésie si traitresse ?

Te faut-il chasser de nos coeurs

Charme cruel funeste ivresse ?

 

3

Te faut-il chasser de nos coeurs

Source de ris, source de larmes ?

Te faut-il chasser de nos coeurs

Rose qu'épine cruelle arme ?

 

Jeanne d'Arc Lortie et coll., Les textes poétiques du Canada français 1606-1867, Montréal, Fides, 1987.

 




Cool Text: Logo and Graphics Generator