Image by FlamingText.com 

Alfred Morisset (1843-1896)

 

Né à Québec, Alfred-Emmanuel Morisset étudie à l'Université Laval en médecine, mais il ne peut pratiquer très longtemps, victime d'un accident qui le laisse impotent à l'âge de 36 ans. Il se tourne alors vers la poésie, sans aucune ambition d'auteur; ses fils décident de publier ses poèmes en 1914 sous le titre de Ce qu'il a chanté.

 

          LA JAMBE DE LIÈGE

 

Je vais vous raconter une vieille légende.

 

Au Pays-Bas vivait le vieux Mynheer von Clam,

Qui se disait tout bas en buvant son hollande :

Je suis le plus cossu marchand de Rotterdam !

 

Un jour qu'il était plein, plein comme un oeuf de poule,

Un pauvre mendiant sous son toit se glissa :

Clam le chassa du pied, comme on fait d'une boule ;

Mais en le frappant, crac ! sa jambe se cassa.

 

Un fameux chirurgien, doyen d'académie,

Fut mandé, près du vieux en consultation ;

Ayant besoin d'un membre en son anatomie,

Il opina, tout court, pour l'amputation.

 

«Docteur, votre couteau brise un peu ma fourchette,

S'écria l'amputé ! Faudra voir à cela !

De béquilles jamais je ne ferai l'emplette :

Une jambe de liège est ce qu'il me faut, là !»

 

Dans Rotterdam vivait un savant machiniste,

Qui s'engagea de suite à faire l'appareil.

À partir du genou, l'habile orthopédiste

Fait poser un ressort qui va jusqu'à l'orteil.

 

En peu de temps, la jambe est très bien fagotée

Et fixée au tronçon; l'ouvrage est garanti...

Mynheer Clam sent alors son âme transportée,

Remonte le ressort, et le voilà parti !

 

La machine au début se conduit comme un charme,

Sur ceux du pied voisin règle ses mouvements;

Mais voilà que bientôt notre homme est dans l'alarme,

Le ressort agissant beaucoup trop par moments.

 

La course devient folle à donner le vertige !

Devant les magasins, il fuit comme le vent :

On dirait Phatéon dirigeant son quadrige.

Il veut s'arrêter, mais toujours file en avant !

 

L'épouvante et l'horreur suintent sur son visage;

On croit Clam possédé d'un infernal esprit.

Il saisit les poteaux et tout sur son passage;

Mais la jambe toujours saute et court sans répit.

 

On l'entend s'écrier en toute conscience :

«Arrêtez-la, la gueuse ! Ah! je suis morfondu!»

En entendant ces mots, vers von Clam on s'élance,

Mais, comme plume au vent, il s'envole, éperdu !

 

Il gravit les coteaux, il traverse les plaines,

Sans pouvoir reposer ses os presque moulus.

Von Clam se jette à bas ! mais espérances vaines :

La jambe se relève et va de plus en plus.

 

Il courut jour et nuit durant une vingtaine,

Et de l'Europe entière il fit deux fois le tour.

Clam mourut à la fin, sans doute à bout d'haleine :

La jambe se démène ainsi qu'au premier jour !

 

Ce qu'il a chanté, Ottawa, Imprimerie de la Justice, 1914.




Cool Text: Logo and Graphics Generator