Image by FlamingText.com 

Adolphe-Basile Routhier (1839-1920)

 

    LA PURETÉ 

 

Je passais l'autre jour au bord d'une eau dormante,

Qui croupissait verdâtre en un marais fangeux;

Et j'y vis, tremblotant sur sa tige charmante,

Un lotus dont l'éclat éblouissait les yeux.

 

Sa corolle de lys, ouverte, étincelante,

Sans souillures, flottait sur cet étang boueux;

Et, conservant toujours leur blancheur éclatante,

Ses pétales d'argent se dressaient vers les cieux !

 

Il en doit être ainsi sur terre de la femme.

Rien ne doit altérer la blancheur de son âme...

Et, surnageant toujours parmi les flots humains,

 

Elle doit rester pure, au milieu de la fange,

Garder libre son coeur, libres ses ailes d'ange,

Et n'effleurer jamais l'ornière des chemins !

 

Les échos, Québec, Typographie de P.-G. Delisle, 1882.

 

 

                            HYMNE NATIONAL

Ô Canada! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux !
Car ton bras sait porter l'épée,
Il sait porter la croix !
Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.
Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits.
Protégera nos foyers et nos droits.

Sous l'œil de Dieu, près du fleuve géant,
Le Canadien grandit en espérant,
Il est né d'une race fière,
Béni fut son berceau ;
Le ciel a marqué sa carrière
Dans ce monde nouveau.
Toujours guidé par Sa lumière,
Il gardera l'honneur de son drapeau,
Il gardera l'honneur de son drapeau.

De son patron, précurseur du vrai Dieu,
Il porte au front l'auréole de feu ;
Ennemi de la tyrannie,
Mais plein de loyauté,
Il veut garder dans l'harmonie
Sa fière liberté.
Et par l'effort de son génie,
Sur notre Sol asseoir la vérité,
Sur notre Sol asseoir la vérité !

Amour sacré du trône et de l'autel
Remplis nos cœurs de ton souffle immortel.
Parmi les races étrangères
Notre guide est la foi ;
Sachons être un peuple de frères,
Sous le joug de la loi ;
Et répétons comme nos pères
Le cri vainqueur: «Pour le Christ et le Roi»
Le cri vainqueur: «Pour le Christ et le Roi».

 

Adolphe-Basile Routhier, poète du XIXe siècle, composa en 1880 le poème qui allait devenir l'hymne national du Canada en 1980. La musique a été écrite par Calixa Lavallée.  La version anglaise a été écrite en 1906 seulement, la version finale en 1980. Quant au texte français, il n'a jamais été modifié depuis sa création. Il a été chanté pour la première fois le 24 juin 1880 lors d'une célébration de la Saint-Jean-Baptiste dans la ville de Québec.

 

 

Note: La reproduction de ce texte n'est pas une prise de position politique.




Cool Text: Logo and Graphics Generator