Image by FlamingText.com 

Courants littéraires poétiques du XVe au XIXe s.

Courants littéraires poétiques du XVe au XIXe siècle

 L’humanisme

À partir de la seconde moitié du XVe siècle, le retour de la paix favorise un important mouvement culturel :  l'humanisme.  L'humaniste place l'homme et l'étude du monde au centre de ses préoccupations.  La multiplication des universités, l'essor de l'imprimerie permettent alors de promouvoir ce nouvel idéal.  Pour les auteurs et les artistes du XVIe siècle, rien dans le monde n’est désormais plus admirable que l'homme comme modèle de perfection physique, intellectuelle et morale. 

Regrets de Joachim du Bellay; Amours de Cassandre de Pierre de Ronsard 

Ronsard


 Le baroque

 

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, le conflit entre catholiques et protestants, la faiblesse du pouvoir royal, la découverte d'un univers dont l'homme n’est plus le centre favorisent une nouvelle sensibilité : le baroque.  Face aux difficultés et incertitudes du temps, les auteurs et les artistes semblent trouver un nouveau sens dans la fantaisie et l'exubérance des formes.  Le mot « baroque » vient en effet du portugais « barroco » qui désigne une pierre irrégulière.  Aussi le baroque se traduit-il par l'absence de mesure, la multiplication des effets, la liberté et la virtuosité de l'invention. 

Les Tragiques d'Agrippa d'Aubigné;Oeuvres poétiques de Théophile de Viau 

 

Théophile de Viau


 La préciosité

 

La préciosité est une mode née en 1654, qui régna quelques années dans les Salons parisiens ; ceux de Mlle de Scudéry, de Mlle de Sablé sont les plus célèbres.  La préciosité est essentiellement constituée par des revendications féministes et modernistes et son extension dans la littérature française est liée à cette influence des Salons et des femmes.  Il existe quatre formes de la Préciosité :

1. La Préciosité morale :  droit pour la femme de disposer librement d'elle-même.

2. La Préciosité des manières :  distinction inimitable, haine du pédant et du provincial.

3. La Préciosité du langage :  correction et pureté, pensée d'un tour original, métaphores, périphrases...

4. La Préciosité du goût :  mépris des Anciens, des bourgeois et des pédants, goût des questions psychologiques et morales. 

Mlle de Scudéry


Le classicisme

 

Le classicisme désigne l'art et la littérature de la France à partir des années 1660, alors que Louis XIV est le monarque absolu du royaume.  S'adressant d'abord à l'intelligence, figurant l'ordre, la raison et l'équilibre, le classicisme illustre parfaitement l'autorité du roi qui en fait la base d'un art officiel.  En fait, sont classiques les oeuvres jugées dignes d'être enseignées en classe.  Le respect des règles héritées des Grecs et des Romains, l'économie des moyens, le caractère mesuré opposent les oeuvres classiques aux œuvres baroques basées sur l'abondance et l'émotion. 

Fables de La Fontaine 


Le rationalisme des Lumières

 

 

Au XVIIIe siècle, le rationalisme est un état d'esprit.  Inspiré de la méthode scientifique, il cherche à découvrir la vérité derrière les préjugés.  Les écrivains philosophes militent ainsi pour le triomphe de la raison, pour le triomphe des Lumières, contre l'autorité religieuse et politique, contre tous ceux qui cherchent à limiter les connaissances de l'homme et à empêcher l'exercice de l'esprit critique. 


Le romantisme

 

 

Le romantisme est un large mouvement artistique européen de la première moitié du XIXe siècle.  Alors que l'humanisme envisageait l'homme idéal, que le rationalisme poursuivait la connaissance objective du monde, le romantisme ouvre à la subjectivité, au lyrisme, à l'imagination et à l'exaltation des passions. 

Les Contemplations de Hugo; Méditations poétiques de Lamartine 

 

Victor Hugo


Le Parnasse

 

 

Théophile Gautier, l'un des plus fervents défenseurs du romantisme devient le chef de file d'un nouvel esprit poétique :  le Parnasse.  Ce dernier refuse les épanchements sentimentaux et n'a que le souci exclusif de la forme.  Les tenants de l'Art pour l'art préconisent une poésie d'où le poète est absent.  Ils se détournent des luttes politiques de leur époque, et se tournent vers la Grèce et la Rome antiques, l'Orient, l'Espagne des Conquistadores...  Le Parnasse vient du nom d'un mont de la Grèce qui, dans la mythologie grecque, était la montagne des Muses et d'Apollon, dieu de la beauté et de la poésie ... 

Émaux et Camées de Théophile Gautier; Les Stalactites, Odes funambulesques de Théodore de Banville; Médailles antiques de Leconte de Lisle; Trophées de José Maria de Heredia 

Théophile Gautier


Le réalisme et le naturalisme

 

Essentiellement littéraire et pictural, le réalisme se développe dans la seconde moitié du XIXe siècle.  L'ère industrielle et les valeurs, les comportements qu'imposent la bourgeoisie, les injustices, les malheurs qui pèsent sur les pauvres inspirent désormais l'artiste. A la suite de Balzac, les écrivains, les peintres représentent des personnages amenés dans la réalité de leur temps.  Rien n'échappe à l’oeil de l'artiste qui, en représentant tout le réel, expose les scènes de la vie quotidienne, les ridicules et les travers de la société bourgeoise.  

Les Châtiments de Victor Hugo  

 


Le décadentisme

 

Courant d'idées, qui naît à la fin du XIXe siècle, le mouvement décadent traduit une crise de confiance parfois désespérée.  Il exprime surtout la volonté d'essayer d'autres voies que celle du réalisme, cherchant à stimuler la sensibilité et l'imagination. Le mot décadent, signifie le triomphe de l'art et de l'artifice contre les sollicitations de la vie quotidienne.   

Poésies de Stéphane Mallarmé 


Le symbolisme

 

En réaction contre le réalisme et le naturalisme, dès 1870, écrivains et artistes cherchent à retrouver le mystère et la rêverie, à découvrir des correspondances secrètes entre la nature et l'homme.  Il s'agit de créer un art pur, exigeant, où le symbole permet le passage du monde matériel au monde des idées.  Avec le symbolisme, le rêve, la suggestion, le fantastique l'emporte. 

Les Complaintes de Jules Laforgue; Une Saison en enfer, Les Illuminations d'Arthur Rimbaud; Poèmes saturniens, Fêtes galantes de Verlaine

Arthur Rimbaud


 

 

 

 

 

 

 




Cool Text: Logo and Graphics Generator