Image by FlamingText.com 

Théorie

Les étapes

Situation initiale : présentation du personnage principal, lieu, époque, décor, etc. (temps souvent à l'imparfait puisqu'il s'agit surtout de descriptions).

Élément déclencheur ou perturbateur : modification de la situation initiale, l'événément duquel découle la suite de la nouvelle (temps surtout au passé simple). Exemple : «Soudain, on entendit un bruit épouvantable.»

Péripéties : actions faites par le personnage principal et par les personnages secondaires (temps au passé simple) qui vont permettre l'évolution psychologique du pers. princ. Exemple : «Pierre sortit précipitamment ses clés.»

Dénouement ou résolution ou chute : met un terme aux actions et surprend généralement le lecteur. Exemple : «Pierre vit enfin le fameux fantôme : une branche d'arbre brisée !»

Situation finale : résultat, fin du récit. Exemple : «Pierre paya l'amende sans rien dire, heureux de s'en être sorti à si bon compte.»

 

Le narrateur

Externe ou omniscient : on ne peut l'identifier, il ne fait pas partie de l'histoire.

Témoin : il fait partie de l'histoire, mais il n'est pas le personnage principal.

Participant : il fait partie de l'histoire, il est le personnage principal.

(Mise en garde : l'auteur d'une nouvelle n'est pas le narrateur !)

***

Engagé : l'opinion du narrateur est décelable.

Distancié : neutre, aucune opinion.

 

Le ton

Humoristique ou ironique (qui se veut léger)

Dramatique ou tragique (accident, mort, divorce, etc.)

Poétique ou lyrique (second degré, métaphorique)

Familier (ton de la conversation, un enfant raconte, etc.)

 

 

 




Cool Text: Logo and Graphics Generator